GHGMP Feature Articles

Rapport aux producteurs canadiens

Programme d'atténuation des gaz à effet de serre pour le secteur de la gestion des sols et des éléments nutritifs de l'agriculture canadienne

Initiative commanditée par le gouvernement du Canada, Plan d'action 2000 sur le changement climatique

C. Le travail réduit du sol aide à l'atteinte des objectifs en matière de gaz à effet de serre

Les agriculteurs obtiennent des avantages sur le plan économique et de la protection. Les gains environnementaux ont haussé la qualité des sols et augmenté la séquestration du carbone

Bien qu'il existe des disparités régionales, les agriculteurs canadiens trouvent des avantages sur le plan de la production et de l'environnement à l'adoption de pratiques agricoles telles que le semis direct et le travail réduit du sol. Ces pratiques, qui éliminent ou réduisent le travail du sol des cultures agricoles, jouent également un rôle important dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

De plus en plus d'agriculteurs se rendent compte que les pratiques agricoles de conservation ont du sens sur le plan économique et de la production. Elles peuvent aider à maintenir ou accroître les rendements, ainsi que réduire les coûts des intrants de production. En même temps, ces pratiques de conservation des sols et de l'humidité ont un rôle clé dans la séquestration du carbone dans le sol.

Les pratiques de culture sans travail du sol et de semis direct, jumelées à une utilisation réduite de jachère, peuvent stocker de 0,3 à 0,5 tonnes de carbone par hectare par an, selon les conditions météorologiques et les profils hygrométriques.

Différences régionales

Les approches en matière de semis direct et d'agriculture de conservation doivent être modifiées selon les différentes régions du pays. Les avantages de l'utilisation d'un semoir pour semis direct dans le but de semer directement dans le chaume de blé et d'orge sur pied ont été démontrés dans la majeure partie de l'Ouest canadien. Toutefois, de nouvelles approches sont présentement évaluées en Ontario, au Québec et au Canada atlantique, qui produisent des cultures différentes au moyen d'autres techniques culturales sous des régimes climatiques à humidité plus élevée.

Le travail de conservation du sol ou autre pratique qui préserve la matière organique constitue un élément important d'un système agricole durable. La séquestration du carbone ne représente qu'une partie du processus. L'objectif principal est d'accroître la résilience et la productivité de nos terres agricoles.

Alors que l'adoption des pratiques de semis direct et de travail réduit du sol a procuré des avantages sur le plan économique et de la production, la tendance a également profité à l'environnement par le biais d'une réduction de l'érosion du sol et d'une diminution mesurable des émissions de GES.


Articles :

  1. NOUVELLE ÈRE POUR LE SOL, la gestion des éléments nutritifs enracine le programme des gaz à effet de serre
  2. Les éléments nutritifs des cultures en fonction des besoins aident à minimiser les émissions d'oxyde nitreux
  3. Le travail réduit du sol aide à l'atteinte des objectifs en matière de gaz à effet de serre
  4. Les superficies en jachère continuent de chuter
  5. Mise à jour du projet national : Gestion des éléments nutritifs, compostage, production de fourrage, sensibilisation