News Releases

La Semaine nationale de la conservation des sols célèbre son 20ième anniversaire

Indian Head, Sask., le 6 avril 2005 :

Quoique bien des progrès furent accomplis au cours des dernières décennies, la Semaine nationale de la conservation des sols en avril est un rappel important pour tous les Canadiens que des efforts de conservation continus sont nécessaires afin de protéger les ressources en sols, selon le directeur général de l'organisation de conservation des sols la plus en vue au Canada.

« Le 20ième anniversaire de la Semaine nationale de la conservation des sols qui se tiendra du 17 au 23 avril 2005, souligne la nécessité de protéger et d'améliorer les ressources en sols, non seulement en tant que base pour une industrie agricole durable, mais également pour son rôle environnemental comme outil naturel pour atténuer les gaz à effet de serre » déclare Doug McKell du Conseil de conservation des sols Canada (CCSC).

« C'est du sol que vient la vie, et la durabilité de notre planète dépend fortement sur la santé de ce revêtement fragile » ajoute McKell. « Les civilisations anciennes dans plusieurs parties du monde qui n'ont pas reconnu l'importance de leurs sols ont disparu dans la nuit des temps. Les civilisations modernes entament des démarches positives pour conserver leurs ressources en sols afin de s'assurer que nous ne subissons pas le même sort. »

McKell décrit les producteurs canadiens comme étant des chefs de file mondiaux puisqu'ils ont initié des efforts de conservation des sols sur une partie des 67 millions d'hectares (165 millions d'acres) de terre agricole productive.

« Les Canadiens sont fortunés d'avoir des organisations dirigées par des producteurs, tel le CCSC, ainsi que plusieurs organisations provinciales qui ont relevé le défi d'agir comme protecteurs et gardiens du sol afin de prévenir sa dégradation et sauvegarder cette ressource pour nos générations futures » explique-t-il.

« Grâce au CCSC et aux efforts de ses organisations provinciales membres, les producteurs comprennent les bénéfices d'utiliser le semis direct et autres pratiques de gestion bénéfiques pour favoriser l'infiltration de l'eau, augmenter l'humidité des lits de semence, améliorer la matière organique et réduire le risque d'érosion par le vent et par l'eau. »

En plus de maintenir et d'améliorer la productivité et la qualité des sols afin de supporter l'industrie agricole canadienne, les pratiques actuelles en conservation des sols contribuent aussi à réduire de beaucoup et à capter les émissions de gaz à effet de serre.

À titre d'exemple, dans les systèmes de cultures en semis direct et les fourrages annuels, le sol devient un réservoir naturel ou un « puits » pour le dioxyde de carbone qui est capté par les plantes à partir de l'atmosphère et par la suite converti en carbone dans le sol.

« L'industrie agricole au Canada est responsable pour 10 pourcent des émissions canadiennes de gaz à effet de serre, mais grâce aux pratiques de conservation des sols, le potentiel existe de contribuer 20 pourcent de la solution d'atténuation de ces émissions, » déclare McKell.

« La Semaine nationale de la conservation des sols est l'occasion idéale de reconnaÓtre l'importance des ressources en sols, les agriculteurs, les éleveurs de bétail et les organisations en conservation à travers le pays qui se dévouent à maintenir la santé et la productivité des sols pour les générations futures. »


Pour de plus amples renseignements :

Doug McKell
Conseil de conservation des sols Canada
Indian Head, Sask.
Tél. : (306) 695-4212

Jean-Louis Daigle
Centre de conservation des sols et de l'eau de l'Est du Canada
Grand-Sault, Nouveau-Brunswick
Tél. : (506) 475-40