News Releases

Du 19 au 25 avril, la Semaine nationale de la conservation des sols souligne les progrès actuels

Indian Head (Saskatchewan), le 14 avril 2009:

La plupart des Canadiens ont déjà vu des images montrant l'érosion sévère des sols. Il peut s'agir d'images spectaculaires des tempêtes de poussière des Prairies canadiennes, rediffusées en souvenir de la crise économique des années 1930, ou encore, des images de l'érosion des sols causée par les importantes inondations des terres de l'Est du Canada. À part quelques allusions à ces désastres, il est fort probable que la plupart des gens ne s'intéressent pas à l'érosion des sols.

Alors, pourquoi devraient-ils être préoccupés par le rang qu'occupe le Canada en matière de conservation des sols? La Semaine nationale de la conservation des sols, qui aura lieu du 19 au 25 avril, a été créée afin d'orienter le dialogue, à la grandeur du pays, sur la conservation des sols et sur l'importance de gérer cette ressource souvent négligée de manière à préserver sa vitalité actuelle et celle de demain.

« Il y a de bonnes et de mauvaises nouvelles sur le plan de la conservation des sols », explique Glen Shaw. En tant que directeur général du Conseil de conservation des sols Canada (CCSC), M. Shaw explique que les progrès dans le domaine de la conservation des sols sont nombreux actuellement. On assiste à une révolution dans la façon de gérer les sols ainsi qu'à une hausse de l'intérêt des consommateurs envers les méthodes de culture des aliments qu'ils consomment.

« D'un autre côté, il y a encore beaucoup à faire pour que les gens prennent conscience de l'importance de la gestion durable des sols. Cela explique pourquoi le CCSC est un défenseur privilégié de la Semaine nationale de la conservation des sols et aussi pourquoi, cette année, ce sujet est tout aussi important », explique M. Shaw.

De nombreux groupes travaillent activement à améliorer les pratiques de gestion des sols ou à accroître la sensibilisation du public envers l'importance des sols ou les deux à la fois, explique-t-il. Les producteurs canadiens luttent activement contre l'érosion des sols grâce à de nouvelles pratiques de gestion des sols telles que les semis directs ou les semis directs à faible perturbation du sol; des méthodes qui ont révolutionné le point de vue des producteurs envers les sols. « L'industrie continue de développer et d'améliorer ces méthodes », indique M. Shaw.

L'agriculture et l'élevage peuvent également être des éléments importants dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre grâce à la séquestration du carbone. En fait, le CCSC fait actuellement l'essai, partout au Canada, d'un calculateur de gaz à effet de serre qui permettra aux producteurs d'avoir en main un meilleur outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre et pour développer des méthodes agricoles qui jouent un rôle de premier plan dans l'atténuation des effets des changements climatiques.

Cependant, il y a encore beaucoup de terres agricoles qui ne sont pas gérées efficacement, indique Shaw. Certaines terres sont trop travaillées, d'autres sont exposées à l'érosion éolienne et l'érosion hydrique alors que d'autres sont sur-fertilisées. Il y a tellement de choses à apprendre à l'égard de la qualité des sols en système de production. Notons également que dans un monde où l'attention est dirigée vers une économie en récession, il existe toujours des risques que le sujet de la gestion des sols passe inaperçu parmi les autres sujets qui semblent plus préoccupants dans l'immédiat.

« C'est pourquoi il est essentiel que ce sujet continu d'être débattu sur la place publique au moyen d'initiatives comme la Semaine nationale de la conservation des sols », indique M. Shaw. Tout au long de la Semaine nationale de la conservation des sols, le Conseil de conservation des sols Canada (CCSC) soulignera le travail de plusieurs chefs de file en matière de conservation des sols sur son site à l'adresse www.soilcc.ca.

« Ces personnes, seulement quelques-unes parmi un grand nombre au Canada, représentent les buts et les réussites du mouvement de la conservation des sols. Dans bon nombre de cas, elles ont fait preuve de leadership à une époque où certaines des pratiques de conservation des sols n'étaient pas aussi populaires qu'aujourd'hui. C'est notre façon de saluer leurs efforts. Par ce geste, nous saisissons la chance de rappeler aux producteurs, et à l'ensemble de la société, que la conservation de cette ressource n'a jamais été aussi importante qu'en ce moment. »

Pour consulter l'histoire intégrale, « Les bonnes et les mauvaises nouvelles de la conservation des sols », rendez-vous sur le site Internet suivant : www.soilcc.ca. Le CCSC est la figure et le porte-parole de la conservation des sols au Canada. C'est un organisme national, non gouvernemental et indépendant, créé en 1987, en vue de doter le Canada d'un forum public impartial pour parler et agir à l'échelle nationale pour la conservation des sols. Les personnes désirant lutter contre la dégradation des sols peuvent devenir membre individuel ou collectif du CCSC. Veuillez simplement consulter le site Internet à l'adresse : www.soilcc.ca et cliquez sur le lien « Join the SCCC. ».

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec l'une des personnes ci-dessous :

Glen Shaw, directeur général
Conseil de conservation des sols Canada
Tél. (306) 972-7293
Internet : www.soilcc.ca
Jean Louis Daigle, Directeur général
Centre de conservation des sols et de l'eau de l'Est du Canada
Saint-André (Grand Falls), NB
Tél : (506) 475 4040