News Releases

La Semaine nationale de la conservation des sols, qui se tiendra du 18 au 24 avril, célèbre un nouvel intérêt pour les sols

Indian Head, Sask., le 14 avril 2010:

Les sols agricoles grandissent sur le radar de l'intérêt public. Longtemps l'enfant délaissé du mouvement environnemental, les sols, d'après de nombreux signes, suscitent un intérêt croissant dans le grand public et chez les agriculteurs et les éleveurs qui les gèrent, déclare le Conseil de conservation des sols du Canada (CCSC).

« En général, les gens sont plus intéressés aujourd'hui à connaître l'origine de leurs aliments et se soucient davantage de la protection de l'environnement, déclare Glen Shaw, directeur général du CCSC, à l'occasion de la célébration par le Conseil de la Semaine nationale de la conservation des sols, du 18 au 24 avril 2010. Du côté des agriculteurs, les producteurs sont très conscients de l'importance que revêtent aujourd'hui la qualité des sols et les systèmes de production agricole pour leur entreprise et pour la valeur de leur exploitation à l'avenir. »

Les systèmes de production agricole où le travail du sol est limité sont probablement le plus grand moteur de cette tendance à l'échelle nationale, déclare Shaw. Les systèmes de travail minimal du sol ou de semis directs perturbent au minimum le sol. Contrairement aux systèmes de gestion des sols appliqués par les générations antérieures qui labouraient intensément le sol chaque année, ces systèmes de semis directs permettent de planter à travers les résidus de végétaux de l'année antérieure.

Avec cette approche de l'exploitation agricole, il se crée un paillis de matière organique régénérateur qui protège la surface du sol, retient l'humidité et aide à prévenir l'érosion par le vent et l'eau. Cette couverture du sol entraîne la prolifération des insectes et d'autres organismes vivants du sol qui, à leur tour, attirent d'autres espèces placées plus haut dans la chaîne alimentaire, ce qui donne lieu à une plus grande biodiversité.

Dans l'ensemble du Canada, les agriculteurs mettent à profit ce regain d'intérêt pour la durabilité pour forger des relations de commercialisation qui ajoutent de la valeur à leurs exploitations et à leur secteur. Il s'est également produit une hausse correspondante des technologies et des systèmes nouveaux de recherche et de gestion qui répondent à ces objectifs en matière de production et de commercialisation.

« La Semaine nationale de la conservation des sols nous permet de célébrer cette réussite et de garder les sols dans la mire du public, déclare Shaw. Elle nous permet également d'insister sur la nécessité d'une amélioration constante. Il existe encore des terres agricoles qui ne sont pas gérées efficacement. Certaines sont surlabourées, reçoivent de trop grandes quantités d'éléments nutritifs, et il reste encore beaucoup à apprendre sur l'amélioration constante de la qualité des sols dans l'évolution des systèmes culturaux. »

C'est pour cette raison que le CCSC est un défenseur privilégié de la Semaine nationale de la conservation des sols et que la nécessité de la gestion des sols prend plus d'importance chaque année, explique Shaw. Chaque année, l'organisation souligne le travail de " chefs de file en matière de conservation des sols ", soit des producteurs ou d'autres personnes de l'ensemble du Canada, qui représentent les buts et les réussites du mouvement de la conservation des sols.

« Ces personnes ont fait preuve de leadership à une époque où certaines des pratiques de conservation des sols n'étaient pas aussi populaires qu'aujourd'hui, souligne Shaw. C'est une autre raison de saluer leurs efforts. Par ce geste, nous saisissons la chance de rappeler aux producteurs, aux éleveurs et à la population en général l'importance pour chacun de nous de sols bien gérés. »

Des articles sur les chefs de file en matière de conservation des sols de 2010 et sur la conservation des sols en général sont disponibles sur le site Internet du CCSC à l'adresse www.soilcc.ca, déclare Shaw.

Le CCSC est le visage et la voix de la conservation des sols au Canada. Organisation nationale, non gouvernementale et indépendante, le Conseil a été formé en 1987 afin de servir, à l'échelon national, de tribune non partisane vouée à la conservation des sols. Ceux qui sont intéressés à lutter contre la dégradation des sols peuvent devenir des membres individuels ou collectifs du CCSC. Visitez simplement le site www.soilcc.ca et cliquez sur « Join the SCCC ».


Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Glen Shaw, directeur général
Conseil de conservation des sols du Canada
Tél. : (306) 972-7293 Site Web : www.soilcc.ca
Jean-Louis Daigle, directeur général/Executive Director
Centre de conservation des sols et de l'eau de l'Est du Canada/Eastern Canada Soil and Water Conservation Centre
Saint-André (Grand Falls) (Nouveau-Brunswick)
Téléphone : 506 475-4040